Qui sont les grands inventeurs tchèques ?

savants inventeurs tcheques

La République tchèque, bien qu’elle soit un petit pays, a connu une période faste au cours de laquelle de grands, très grands esprits ont vu le jour. Si certains figurent aujourd’hui sur les billets de banque, comme Comenius, l’éminent professeur ayant posé les bases de l’éducation moderne ou encore Palacky qui permettra aux Tchèques, via ses travaux, de comprendre et prendre conscience de leur identité réelle, d’autres sont un peu moins connus. Toutefois, leurs travaux et créations résonnent aujourd’hui encore comme des évidences ! Dans cet article, on vous présente une liste des grands savants et inventeurs tchèques.

Qui sont les grands savants et inventeurs tchèques ?

inventeurs tcheques

Dans cet article, on vous dresse la liste des savants et des grands inventeurs tchèques. Parmi les grandes inventions observées, certaines sont encore utiles et utilisées aujourd’hui. De quoi vous surprendre, on en est certain !

1. Jan Janský

jan jansky

Comment ne pas citer dans ce papier, la découverte incroyable de Jan Janský. Né à Prague, ce dernier a étudié la médecine à l’Université Charles. L’occasion pour lui de développer ses connaissances et peaufiner ses recherches. Toute sa vie, il tentera ainsi de prouver un lien entre les maladies mentales et les maladies du sang… Sans y parvenir. 

Toutefois, ses travaux l’obligent à classer le sang en quatre groupes, le groupe I, II, III, et IV. Une classification passée inaperçue à l’époque de la sortie de son papier, en 1907. 23 ans plus tard, en 1930, ses travaux seront toutefois célébrés par une commission médicale américaine.

Aujourd’hui encore, la classification du sang de Janský reste utilisée, influençant très largement le système ABO désormais devenu la norme.

2. Otto Wicherle

otto wicherle

Léonard de Vinci les a pensés, Adolphe Eugène Fick les a créés, Otto Wicherle, scientifique tchèque les a modifiés et largement améliorés. En effet, cet éminent chimiste est né du côté de Prostějov.

À la fin de la Seconde guerre, après avoir été capturé par la Gestapo, ce dernier se met à travailler sur les hydrogels destinés au secteur de l’ophtalmologie et, plus précisément, aux lentilles de contact qu’il envisage de perfectionner.

Accompagné de Drahoslav Lim, Wicherle réussit à créer un nouveau composé, l’HEMA, qui sera la base de ses lentilles souples. Cette découverte, il la fera en touillant son café. Le soir de Noël 1961, il avance dans son projet et grâce au jeu meccano de son fils, il crée 4 lentilles souples, d’une rare perfection. Le brevet sera ensuite déposé par le parti communiste.

3. Josef Ressel

joseff ressel

Autre grand inventeur tchèque, qui cette fois-ci a révolutionné le monde de la marine, Josef Ressel. Né à Chrudim, en 1793, ce dernier a effectivement inventé le concept de la propulsion par hélice, allant même jusqu’à créer le tout premier navire propulsé par son invention, en 1827.

Son premier test se fera sur une petite barque mais sa première véritable application s’effectuera sur la Civetta, navire qui fila à 6 nœuds grâce à son hélice. Problème, le manque de stabilité de son hélice fera virer la situation au fiasco.

Souhaitant retravailler son projet, ce dernier se fera alors dépouiller par des marchands français qui iront déposer le brevet à sa place, après avoir amélioré le système. Il ne touchera jamais rien de son invention et sera très vite oublié,. Il déleste ensuite les eaux pour devenir ingénieur forestier.

4. Jaroslav Heyrovský

polarographie

Autre domaine, autre inventeur tchèque. Jaroslav Heyrovský, né en 1890 à Prague est l’inventeur de la polarographie. En collaboration avec le professeur Bohumil Kučera, ce dernier mettra à jour une nouvelle méthode de mesure de la tension de surface de mercure polarisé.

Cette découverte permettra d’enregistrer d’énormes avancées en ce qui concerne l’électro-analyse de manière globale et générale. Le poids de Heyrovský a été tel dans l’histoire de la science que ce dernier recevra un prix Nobel de Chimie en 1959 pour ses travaux et sa contribution à la science.

5. Antonin Holý

antonin holy

Antonin Holý, né à Prague, n’a peut-être pas découvert le remède miracle contre le SIDA, mais si un jour une solution définitive il devait y avoir, ses travaux y auront grandement participé. Médecin né à Prague, ce dernier a déposé pas moins d’une soixantaine de brevets et écrit plus de 400 articles de médecines, tous relatant de ses travaux et de ses recherches en développement de médicaments efficaces dans la lutte contre le sida et l’hépatite B.

Plusieurs des antirétroviraux qu’il a pu découvrir ont effectivement été commercialisés au cours de son existence. Le Vistide, le sera dès 1996, ainsi que le Ténofovir, médicament permettant de lutter contre le SIDA. En 2003, sera mise en vente l’Hepsera, médicament permettant de traiter l’hépatite B chronique, active.

Ce n’est qu’en 2011, âgé de 75 ans, qu’Antonin Holy, formidable médecin et chercheur tchèque prendra sa retraite, un an avant son décès. Un homme qui n’aura pas compté ses heures et qui aura passé sa vie à améliorer celles des malades.

Les inventeurs tchèques sont à l’honneur

La République tchèque est un grand pays de science. Sur place, de nombreux esprits et érudits se sont côtoyés. Cet héritage est encore palpable aujourd’hui. Qu’il s’agisse de technique ou de science. Vous pouvez d’ailleurs en apprendre davantage sur ces travaux en vous rendant dans les meilleurs musées de Prague. Ces derniers vous permettront d’en découvrir un peu plus sur ces avancées scientifiques et techniques.